|


Edito

Page : [ 1 ] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27

Bonne annee 2021

Le samedi 2 janvier 2021

Du fait des nouvelles directives gouvernementales,

l' horaire de la messe du samedi soir est fixé à 16h30.

 

Les fêtes de fin d’année sont habituellement le moment où beaucoup de familles se rassemblent dans la joie et portent le souci de tous : des petits enfants aux ainés. En cette année 2020, en raison de la pandémie, souvent ces retrouvailles n’ont pas été possibles. Et beaucoup de personnes en restant isolées auront sûrement souffert de cette situation. Cette année qui vient de se terminer aura été pénible pour tous. Elle a causé beaucoup d’inquiétudes, de peurs et de souffrances…Elle aura bousculé et désorganisé notre vie relationnelle, sociale et paroissiale. Elle nous aura obligés à vivre autrement notre foi et notre vie chrétienne. Et sans doute à nous poser quelques questions.

Il nous a fallu vivre à distance avec nos proches. Il nous a fallu modifier nos rythmes de travail et de vie. Il nous a fallu renoncer à des rencontres diverses (sports, spectacles, etc…) qui faisaient partie de nos habitudes et qui nous apportaient une part de bonheur.

Même si nous avons vécu sous le signe de la privation, nous avons pu faire de belles découvertes, prendre le temps de la lecture, mieux goûter la vie familiale, être plus attentifs à la beauté de la nature «un splendide livre dans lequel Dieu nous parle et nous révèle quelque chose de sa beauté et de sa bonté » et renforcé notre volonté d’être plus engagé dans le combat pour « la sauvegarde de la maison commune » comme l’écrit le pape François dans Laudato si’.

Peut-être aussi avons-nous été plus sensibles à la détresse de ceux qui sont tenus à l’écart de la vie à cause de l’âge, de la maladie, de la misère qui n’a fait que progresser en ce temps de pandémie ! Peut-être avons-nous su renouveler notre attention à ceux qui sont les plus oubliés et faire preuve de générosité à l’égard de ceux qui sont dans le besoin… Si ce temps d’épreuve a permis non pas un repli sur nous mais une attention et une ouverture plus grande aux autres, continuons ! Nous sommes sur le bon chemin !

Une nouvelle année va commencer. Elle sera pour une part ce que nous la ferons. Nous essaierons de vivre de belles rencontres, d’écrire ensemble de belles pages, et nous nous aiderons à avancer sur le chemin de la foi et de l’espérance.

Croyons vraiment que le Seigneur Jésus est toujours présent à ce monde qui est le nôtre…car il est venu sur notre terre pour nous montrer le chemin qui conduit à la vraie vie et nous inviter à le suivre avec confiance. Ayons à cœur de développer encore plus la fraternité et la solidarité. C’est la meilleure manière de témoigner de cette bonne Nouvelle de NOEL !

Prions et agissons de telle manière que l’année nouvelle 2021 nous permette de vaincre la pandémie et qu’elle apporte ainsi à tous une plus grande sérénité. Reprenons souvent à notre compte cette belle prière de Sœur Emmanuelle : « Seigneur, donne-moi la sérénité d’accepter ce que je ne peux pas changer, la force de changer ce qui peut l’être, la sagesse pour discerner l’un de l’autre ».

 

Marcel GASNIER, curé

Fin d'annee, nouvelle annee

Le samedi 26 dcembre 2020

L'année 2020 se termine. Elle aura été pénible pour tous. Elle a causé beaucoup d'inquiétudes, de peurs et de souffrances... Elle aura bousculé et désorganisé notre vie relationnelle, sociale et paroissiale.Elle nous aura obligés à vivre autrement notre foi et notre vie chrétienne.

Espérons, prions et agissons de telle manière que l'année nouvelle 2021 nous permette de vaincre la pandémie et qu'elle apporte à tous une plus grande sérénité.


Les prêtres de la paroisse et le conseil pastoral

EN AVANT ! EN AVENT

Le vendredi 4 dcembre 2020

Nous sommes heureux de pouvoir à nouveau nous rassembler pour la célébration de la messe. A cause de cette privation que nous n’avons pas choisie, nous avons sans doute plus fortement ressenti que notre foi comporte une dimension communautaire essentielle. Nous avons peut-être aussi mesuré la souffrance des chrétiens qui en sont privée à cause de l’âge, de la maladie, de la persécution, pour d’autres raisons encore, et par manque de prêtres…Mais nous avons sans doute aussi mieux réalisé que le sacrement de l’Eucharistie, où nous recevons le Corps et le Sang du Christ pour être en communion avec Lui et avec nos frères et sœurs, prend toute sa force et son sens quand l’amour des autres y est vraiment présent.

Car nous le savons, le repas de la Cène se passe au cours d’un repas où Jésus lui-même lave les pieds de ses apôtres et leur dit : « C’est un exemple que je vous ai donné, afin que vous fassiez vous aussi comme j’ai fait pour vous ».

 

Marcel GASNIER, curé

VEILLEUR DANS LE MONDE D'AUJOURD'HUI

Le dimanche 29 novembre 2020

Nous commençons une nouvelle année liturgique, - l’année B - et les circonstances que nous vivons nous obligent à y entrer avec prudence mais aussi avec confiance. Je voudrais souhaiter à tous que cette année nouvelle nous permette d’avancer sur le chemin qui nous donnera de vivre heureux ensemble, et de mieux réaliser encore que le Seigneur Jésus ressuscité marche chaque jour à nos cotés.

Offrir des vœux, ça fait plaisir à celui qui les offre et aussi à celui qui les reçoit. Mais nous savons bien que les bonnes intentions ne suffisent pas pour changer les choses.. Et pour changer notre cœur…

Au début de ce temps de l’Avent qui nous prépare à la fête de Noel, en ce premier dimanche où nous ne pourrons pas encore nous rassembler librement, nous entendons  ce message : « VEILLEZ ! » une invitation qui rejoint cet appel si souvent entendu depuis de nombreux mois : « Prenez soin de vous ! Prenez soin des autres !

Rester éveillé, ce n’est pas toujours facile, Ceux d’entre nous qui ont monté la garde la nuit, après une journée bien remplie, ceux qui ont veillé à longueur de jour et de nuit, un malade ou un mourant, savent qu’il faut parfois lutter pour rester éveillé…
Etre en attitude d’éveil, comme le dit le Seigneur Jésus, c’est comme attendre un ami parti en voyage et dont on ne sait pas quand il reviendra… Beaucoup d’entre nous, parfois plusieurs fois dans la journée, surveillent leur courrier électronique ou la messagerie de leur portable, parce qu’ils ne veulent pas manquer les rendez-vous qui sont importants dans leur vie …


LE SEIGNEUR LUI AUSSI VIENT AUJOURD’HUI ENCORE A NOTRE RENCONTRE . IL VEUT NOUS DONNER RENDEZ-VOUS…


Rester éveillés, c’est vivre debout et présents à ce monde que Dieu aime et qui compte sur chacun de nous pour faire connaître son amour.
Rester éveillés, c’est d’abord savoir se recueillir et se mettre à l’écoute de Dieu …Attendre avec confiance et désirer vraiment cette lumière qu’il apporte au cœur de notre nuit et de la nuit du monde…


Rester éveillés, c’est chercher à vivre dans la lucidité, dans la vérité, ne pas se laisser prendre par l’indifférence et l’individualisme…. C’est vouloir être attentifs aux autres et surtout aux plus malheureux… Et savoir répondre aux nombreux appels de détresse qui nous arrivent de bien des manières et qui concernent des personnes proches de nous. 

VEILLER, CE N’EST PAS ATTENDRE PASSIVEMENT, C’EST AGIR, c’est vouloir prendre notre part à la construction d’un monde plus juste et d’une humanité plus solidaire et plus fraternelle…C’est la meilleure manière de préparer NOEL !

 

Marcel GASNIER, curé

EN ROUTE VERS UN NOEL PLUS SOLIDAIRE !

Le jeudi 12 novembre 2020

La fête de Noël se profile dans un contexte plein d’incertitudes et beaucoup de gens se demandent comment ils vont fêter cet évènement qui est habituellement un moment important pour les familles qui se rassemblent et échangent des cadeaux. C’est souvent l’occasion de renouveler les liens familiaux et aussi de penser aux autres…
Il ne faudrait pas que nous, chrétiens, passions à côté de cet évènement. Pour bien le préparer, pour le vivre en vérité, inventons des gestes, imaginons des engagements qui montrent que la naissance de Jésus dans notre humanité est pour nous source d’une joie que nous voulons partager… Jésus s’est fait proche de nous pour que nous devenions proches de Dieu et des autres…
Dans notre monde aujourd’hui où les richesses sont si mal partagées, où la fraternité n’est pas toujours au rendez-vous, il y a tant de gens qui attendent que nous prenions le chemin qui nous fera plus proches et plus attentifs à leur détresse… Il y a bien des manières d’agir et de se rendre plus disponibles à la rencontre . A chacun de nous de décider… voici quelques pistes … il y en a beaucoup d’autres….

 

LE SECOURS CATHOLIQUE D'ILLE ET VILAINE A BESOIN DE VOUS ! 


Le 15 novembre prochain est le jour de la Collecte nationale du Secours Catholique. C’est notre volonté de Fraternité qui est concrètement interpellée en cette année si particulière avec la pandémie. La quête dans les paroisses ne pourra pas avoir lieu du fait de l’arrêt des messes. Cette situation est très préoccupante pour le Secours Catholique alors que nous faisons face à une augmentation de personnes qui viennent à nous pour solliciter notre soutien.

Pour répondre à sa mission, le Secours Catholique a besoin de dons financiers. Les ressources du Secours Catholique proviennent à plus de 80% des dons ; c’est dire l’importance de la collecte de ce jour. Pour pallier la quête en paroisse, il est possible de faire un don en ligne sur Internet (https://don.secours-catholique.org/) ou par chèque en envoyant votre contribution au Secours Catholique Délégation d'Ille-et-Vilaine (10 rue Louis Guilloux - CS 61139 - 35011 Rennes). 

 

Dans certaines églises et paroisses, vous pouvez aussi trouver des enveloppes à disposition. Ces dons permettent de recevoir un reçu fiscal.

Il a besoin aussi de bénévoles. N’hésitez pas à contacter les personnes déjà engagées que vous connaissez ou appelez la Délégation à Rennes. Toutes les compétences sont bienvenues.

 

COLLECTE SOLIDAIRE DENREES ET JOUETS

 

En ce temps de confinement, les associations caritatives font face à un accroissement des cas de pauvreté et de malnutrition.

Sur le secteur de notre paroisse , Tabitha Solidarité et le Secours Catholique ont pris conscience de cette précarité : baisse de salaire pour certains, déplacements restreints aux Restos du Cœur, démarches ralenties par les administrations…
Mais heureusement, le confinement n’est pas synonyme de repli sur soi !
C’est pourquoi, par solidarité et en anticipation du temps de l’Avent, nous vous proposons de participer à une collecte de denrées alimentaires et/ou de jeux et jouets.
Modalités :

Denrées non périssables : pâtes, riz, semoule, conserves légumes ou autres, céréales, huile, lait en brique, compotes…
Jeux et jouets en bon état et complets : 
1 ou 2 maximum, à partir de 6 ans – pas de peluches ni de jouets pour bébé.

 

Dépôt salle St Jean à Mordelles (derrière le presbytère rue Jeanne d’Arc)


Pas de contact entre personnes, les objets déposés resteront stockés une semaine ou plus avant distribution.
Chaque petit geste aura son importance. Merci d’avance pour le temps que vous prendrez à aider les autres… même à distance ! 

 Et si, par la même occasion, vous voulez récupérer quelques produits du champ solidaire , ils seront mis à disposition. Mais il faudra prévoir l’appoint (ou un chèque) car nous ne pourrons vous rendre la monnaie par respect des mesures sanitaires. Vente au profit de Tabitha Solidarité et secours catholique.

 

Jus de pommes cuvée 2020 : 2 € la bouteille
Pommes de terre : 2,50 € pour 3 kgs et 5 € pour 7 kgs
Potirons/butternuts : 1 €/kg
Confiture potiron - badiane : 3 € le pot

 

Accueil | Où s'adresser? | Aide